03/04/2015

Moral au beau fixe au Club des Aînés de Montréal

  • C’était un test pour la Présidente Salvan et sa nouvelle équipe que le loto du jeudi  2 avril première manifestation de l’année. Ce fut un succès puisque 25 personnes ont répondu présent, avec pour terminer cette après-midi un goûter et des pâtisseries maison pour tout le monde.
  • Gageons que la sortie du jeudi 30 avril prochain à la Grotte de Trabuc aura le même succès.
  • Pour résumer le programme de cette journée, visite de la grotte (parcours aménagé permettant de découvrir lacs, cascades etc.), puis repas pris à l'auberge de Mialet vers 12h30.
  • Dans l’après-midi, visite de la poterie de la Madeleine à Anduze. Et pour terminer cette sortie, visite des caves de Grands'Terres
  • Départ à 6h30.

 

Contact et inscription : Maryline Salvan au 04.68.76.45.97 ou au 06.50.39.98.67

jfi

17/03/2015

La soiréee des partenaires du Rugby de Montréal Malepère XV

Les chefs d’entreprises et leurs proches collaborateurs ont partagé la convivialité rugbystique de Montréal-Malepère !

 

Des partenaires attentifs.JPG

 

L1090066.JPGCe jeudi 12 février le club de rugby de la Malepère organisait à l’Auberge du Pigné le repas débat des partenaires et professionnels. C’est ainsi que 70 personnes se retrouvait autours d’une bonne tablée pour échanger et converser loin des bureaux protocolaires où la convivialité a permis à tous de se connaître. Pourquoi aller chercher loin se qui se trouve à portée, les bonnes affaires se font de visu et sans l’impersonnalité de courrier administratifs. C’est le Président Jean François Ournac qui accueillait les visiteurs et leur expliquait que le rugby peut être aussi un partenaire dans le tissu professionnel. Le trésorier Eric Gout présentait le but le cette soirée. Avant les échanges c’est le sponsor principal AsteraSeed (production de semences légumières) donc une partie de l’activité se passe à l’étranger qui présentait son activité à travers la diversification et l’implantation mondiale des cultures. Puis ce fût les échanges. C’est ainsi que l’on retrouvaitL1090072.JPG des commerçants, artisans, industriels allant de l’alimentation à la construction de la prestation de service à l’exploitation de carrières sans oublier la signalétique et la publicité. C’est fort tard que chacun a pu se retirer avec le sentiment d’avoir passé une soirée intéressante. Les organisateurs ont annoncé qu’une nouvelle manifestation sera organisée pour la prochaine saison.  

04/03/2015

L’Association Culturelle de Palaja en visite à Montréal

L1090044.JPG

Ce mercredi 4 mars, un groupe d’adhérents de l'Association Culturelle de Palaja est venu à Montréal pour une visite de la Collégiale Saint Vincent.

Armand Guitard, vice-Président de l’Association des Orgues et de la Collégiale de Montréal a captivé un auditoire nombreux avec son talent oratoire efficace et chaleureux.

Il a présenté l’architecture extérieure de ce monument historique puis l’ensemble de ses richesses intérieures : stalles sculptées du XVIe, retable d'albâtre composé de panneaux consacrés à la vierge, triptyque sculpté, chaire de bois doré.

Une petite promenade guidée par Gérard Cathala et Bernard Biau, membres des Lacets Défaits a promené ensuite dans Montréal nos visiteurs, avec une visite spéciale de la Chapelle Notre Dame des Anges, autre richesse patrimoniale de la Paroisse.

Un goûter bienvenu par ce temps pluvieux a réconforté nos visiteurs.

 

jfi

08/10/2014

Les Lacets Défaits au Pic du Midi, presque sur le toit du monde !

DSCN8863.jpg

Jeudi 2 octobre 2014, une sortie mémorable pour les randonneurs des Lacets Défaits !

Le Pic du Midi (1279 mètres) et le Pic des Sarrasis (1182 mètres) dans la même journée, pas moins que cela ! Et juste pour la vue (magnifique) sur le monde d’en bas !

Beau temps ensoleillé, température idéale, la  montée vers le Pic du Midi (1279m) en passant par le Col d’Ubi s’effectue par un sentier qui serpente entre les pins, les chênaies, les hêtraies, les azalées…Au fur et à mesure que la sente s’élève, les arrêts augmentent, tant le spectacle offert de ces panoramas est ensorcelant. *

Au Pic du Midi, grâce à la table d’orientation, nos marcheurs montréalais peuvent découvrir des sommets pyrénéens tels que le St Barthélemy, le Soularac, le Fourcat,  le Cimet, le Tarbesou… et à l’opposé le plateau de Sault, Roquefeuil, Espezel, Belvis, Belcaire…

La descente qui va suivre sera d’autant plus rapide qu’il est prévu de pique-niquer dans la vallée à Font Fèdre (1021m), dans un champ à l’herbe verte et odorante parsemée d’une multitude de colchiques.

Restaurés et reposés, on aurait pu croire nos marcheurs légers pour la dernière montée vers le Pic des Sarrasis, ce fut en fait plus difficile que prévu et tous étaient heureux de conclure cette rude sortie à l’arrivée à Roquefeuil.

 

Prochaine sortie des marcheurs des Lacets Défaits le 16 octobre. On ne les arrête plus !   jfi

22/09/2014

Belles Journées du Patrimoine à la collégiale de Montréal,

L1080180.JPG

Véritable succès que ces deux Journées du Patrimoine à la Collégiale St Vincent.

L’Association des Amis de l’Orgue et de la Collégiale avait souhaité donner à ce moment un accent d’autant plus particulier que c’était la première participation à ces journées de cette jeune association. Une chapelle particulière avait été dédiée à l’exposition d’aubes, de chasubles et de divers objets du culte, exposition très suivie ces deux jours par un flot incessant de visiteurs. Un écran vidéo présentait tant le bâtiment que des extraits du concert d’août dernier d’Alain BOUVET.

L1080176.JPG

François ROLLAND et divers membres de l’association se sont succédés pour présenter aux visiteurs les richesses de la Collégiale.

 Des visiteurs qui repartent instruits et satisfaits tel était le but recherché… et atteint !       jfi

22/08/2014

A la Collégiale, l’autre Monument aux Morts « 14-18 »

L1070491.JPG

Présente partout, et dans pratiquement dans tous les villages de France, la grande tuerie de la Première Guerre Mondiale a suscité la création de tant et tant de Monuments aux Morts souvent surprenants. Et pour cause, dès le début du conflit, il y a juste 100 ans, chaque village a reçu chaque jour les mauvaises nouvelles concernant le sort de ses enfants partis au front, avec comme cela a été dit à l’époque « la fleur au fusil », et l’espoir d’une guerre courte et victorieuse.

Quatre années des plus funestes d’une guerre totale, avec pour résultat une partie de la France dévastée et des villages privés d’une grande partie de leur population masculine. A Montréal comme ailleurs, on a rendu hommage aux Morts. Et si le village l’a fait pour tous les siens au travers de l’imposant et austère Monument du Rond-Point de l’Avenue des Tilleuls, la Paroisse l’a fait en érigeant dans la chapelle du Rosaire un Monuments aux Morts baptisés. Avec une centaine de noms et prénoms inscrits en lettres d’or (que l’on retrouve sur le Monument civil), la Paroisse a elle aussi rendu hommage aux fidèles à la Grande Guerre. Le tribut de Montréal fut bien lourd quand on compare les inscriptions sur les autres plaques voisines bien plus petites en honneur des disparus des guerres d’Algérie ou d’Indochine.

L1070492.JPG

 

De tels Monuments aux Morts, décorés du drapeau français, ne sont pas si nombreux dans nos églises, aussi celui de Montréal intrigue par sa seule présence les visiteurs de la Collégiale.                   jfi

L’activité surprenante de la Maison du Tourisme de Montréal

coll2011.jpg

Malgré un été d’une météo discutable, et un pouvoir économique en nette régression, notre village a connu une réelle affluence touristique, et la fréquentation des commerces montréalais s’en est sensiblement ressentie.

La Maison du Tourisme a connu elle-même une activité telle qu’on peut tirer déjà des enseignements bien significatifs. Sait-on en effet que Montréal constitue pour nos visiteurs un point de départ de plusieurs circuits de visite dans l’Aude, notamment en matière de voyage culturel (cité de Carcassonne, Lagrasse, St Papoul, musées de Bram ou d’Espéraza) ou de simple plaisir (Canal du Midi et balades en bateau), animations estivales, brocantes et marchés, producteurs de vin et dégustation), quitte à revenir à la Maison du Tourisme pour une documentation complémentaire ou un renseignement précis, montrant ainsi son rôle de point de référence pour le visiteur.

Mais la surprise de cette petite étude, c’est la découverte que les Montréalais viennent aussi en grand nombre dans cette Maison de moins en moins « du Tourisme » pour des demandes sur de documentation sur la région telles que faites par exemple par des Anglais et des retraités français installés à Montréal depuis relativement peu de temps, et désireux de mieux s’intégrer, ou des Montréalais bien établis accueillant leur famille et souhaitant les occuper et les distraire pour les vacances.

Plus surprenantes encore, ces demandes de Montréalais désireux de connaître les circuits de randonnée en Malepère, les activités et manifestations du village, les visites de la Collégiale, et les informations pratiques (numéros de téléphone, horaires de bus vers Carcassonne et les ouvertures des magasins).

Renseignements touristiques, informations pratiques, certificat de carnet de Route de Compostelle, vitrine d’un village dynamique sont parmi les missions bien assumées de notre Maison du Tourisme, malgré une présentation et un environnement ingrat...

L1070419.JPG

 

Et même si Montréal a délégué sa compétence tourisme à la Communauté de Communes, il serait bon que d’une manière ou d’une autre, on perpétue (en en soignant l’apparence) ce service agréable qui joue si bien son rôle pour le renom, et l’activité de Montréal.  jfi

10:46 Publié dans tourisme | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |