17/03/2015

La soiréee des partenaires du Rugby de Montréal Malepère XV

Les chefs d’entreprises et leurs proches collaborateurs ont partagé la convivialité rugbystique de Montréal-Malepère !

 

Des partenaires attentifs.JPG

 

L1090066.JPGCe jeudi 12 février le club de rugby de la Malepère organisait à l’Auberge du Pigné le repas débat des partenaires et professionnels. C’est ainsi que 70 personnes se retrouvait autours d’une bonne tablée pour échanger et converser loin des bureaux protocolaires où la convivialité a permis à tous de se connaître. Pourquoi aller chercher loin se qui se trouve à portée, les bonnes affaires se font de visu et sans l’impersonnalité de courrier administratifs. C’est le Président Jean François Ournac qui accueillait les visiteurs et leur expliquait que le rugby peut être aussi un partenaire dans le tissu professionnel. Le trésorier Eric Gout présentait le but le cette soirée. Avant les échanges c’est le sponsor principal AsteraSeed (production de semences légumières) donc une partie de l’activité se passe à l’étranger qui présentait son activité à travers la diversification et l’implantation mondiale des cultures. Puis ce fût les échanges. C’est ainsi que l’on retrouvaitL1090072.JPG des commerçants, artisans, industriels allant de l’alimentation à la construction de la prestation de service à l’exploitation de carrières sans oublier la signalétique et la publicité. C’est fort tard que chacun a pu se retirer avec le sentiment d’avoir passé une soirée intéressante. Les organisateurs ont annoncé qu’une nouvelle manifestation sera organisée pour la prochaine saison.  

10/09/2014

Une conférence passionnante sur « l’expédition scientifique de Bonaparte en Egypte »

egyptologie.jpg

L’Association Culturelle du Razès (A.C.R.) reprend son cycle de passionnantes conférences qui, en plus d’apporter des connaissances approfondies sur des sujets les plus divers, permettent de s’évader vers des époques et des lieux évocateurs.

La conférence sur « l’expédition scientifique de Bonaparte en Egypte » des 11 et 12 octobre 2014, à la Salle des fêtes de VILLESISCLE aura toutes les qualités pour passionner son auditoire.

En deux jours de conférences, divers intervenants de haute renommée (Mme Michèle BATESTI (Docteur en histoire, Laboratoire d’histoire et d’archéologie du CNRS), MM. Patrice BRET (historien, chercheur en histoire des sciences et des techniques), Eric GADY (historien), Paul-Marie GRINEVALD (historien, ancien conservateur de l’Imprimerie nationale), Alain ROUX (descendant de Dubois-Aymé, polytechnicien ayant fait partie de l’expédition) présenteront l’ensemble des facettes de cette expédition aussi culturelle que guerrière, et qui a créé l’Egyptologie.

Samedi matin, 10h-12h : 

- La mise en place d’une logistique au service d’un projet de conquête. 

- Une expédition militaire : sur mer et sur terre, entre succès et défaites. 

Samedi après-midi, 14h30-16h30 :

 - La commission scientifique et le travail des savants en Égypte. 

 - Petit point sur Villoteau

Dimanche matin, 10h-12h :

- Présentation  d’Alain Roux : Dubois-Aymé + livres expédition  d’Égypte.

- Présentation d’un manuscrit inédit d’un des savants  de l’expédition pour l’instant difficile à identifier   

 - Fouiller le sol égyptien au temps de Bonaparte.

 Dimanche après-midi, 14h30-16h30 :

 - La Description de l'Égypte, monument de l’édition française.

 - De Bonaparte à Champollion. La naissance de l’Egyptologie.

 

Renseignements et inscriptions au  04 68 76 34 21 ou au 06 83 01 50 22

ou par mail jeanclaude.guerre@neuf.fr                                          jfi

 

 

 

 

16/06/2014

A la Bibliothèque, la réflexologie pour le bien-être de tous !

L1060951.JPG

Christelle COUSIN, réflexologue exerçant à Carcassonne a présenté à une audience passionnée, moyennement garnie, la réflexologie, technique manuelle qui par des pressions et des manipulations précises stimulent des zones réflexes correspondants aux organes, glandes endocrines, à la colonne vertébrale, etc.

Cette technique (dite de l’Ecole Ingham) prend en compte la personne dans son ensemble, le thérapeute s’adaptant à chaque personne.

La réflexologie est complémentaire de la médecine allopathique et ne remplace pas les traitements.

C’est tout cela que de façon gaie et vivante Christelle COUSIN a présenté à son auditoire, avant de faire une démonstration réelle sur chaque personne présente par un massage détente sur les pieds de chacune.

 

Une conférence proposée par Christine COROMINAS du Réseau Lecture Publique Piège-Lauragais-Malepère dont on pourra aisément dire que tous sont repartis détendus et souriants !                                                                                                                     jfi

04/06/2014

Conférence sur la réflexologie

 

 

reflexologie planche pieds.jpg

Samedi 14 juin à la Bibliothèque de Montréal, rue Victoire à17h00, le Réseau de Lecture Publique « Piège Lauragais Malepère »  propose une conférence-atelier autour de la réflexologie.

 

La réflexologie vise à mobiliser les processus d'auto guérison du corps. Elle se pratique en exerçant une pression soutenue, avec le bout des doigts, sur des zones ou des points réflexes situés sur les pieds, les mains et les oreilles. Ces points correspondent à des organes ou des fonctions organiques.

Les praticiens insistent sur le fait que la réflexologie n’est pas une technique de massage même si elle peut y ressembler à première vue. Elle serait davantage apparentée au shiatsu ou à l’acupuncture.

 

La séance sera animée par Christelle COUSIN, réflexologue installée à  Carcassonne.

Une précision toutefois : si l'accès à la conférence est libre, les places des participants à l'atelier sont limitées et nécessitent une inscription.

 

Renseignements et réservation au 04 68 76 50 07 ou par internet : lecture@ccplm.fr.                                                                                                                                      jfi

14:33 Publié dans santé, Science | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

14/05/2014

Pour Henri THOMAS, la pluie et le beau temps sont une passion !

La passion de la météorologie, cela ne lui est pas venu comme ça. C’est un peu la « faute » du grand-père d’Henri, un vieux paysan tout ce qu’il y a de plus montréalais qui a bercé sa jeunesse de dictons de style « soleilh roujo, vent o plujo ». En 2010 ce fut la grande décision : Henri THOMAS a acheté une splendide station météo semi professionnelle de fabrication américaine.

Depuis, toute personne (montréalaise ou pas) qui tape sur son ordinateur : ht@meteo-montrealmalepere11.fr pourra faire une demande de bulletin et recevra sur son ordinateur une mise à jour mensuelle. 500 personnes se sont déjà inscrites pour ce service gratuit.

L1060209.JPG

Avec 27 connexions par jour, ce site météorologique devient de plus en plus connu. Pour arriver à un tel résultat, et donner des informations aussi précises que variées, Henri s’est équipé d’un matériel sophistiqué car en plus du classique baromètre, de l’anémomètre et de l’inévitable pluviomètre, on trouve giro, sonde thermique, sonde UV, et un météohub sorte de disque dur qui envoie les données 24h/24.

Bref, un véritable tableau de bord qui permet de savoir au-delà des seules températures et pluviométries, l’indice UV, l’hygrométrie, le facteur vent (le fameux vent ressenti), le point de rosée, etc. Et chose importante,  les alertes météorologiques

Et comme Henri aime à partager sa passion, son site «http://meteo-montrealmalepere11.fr » regorge de liens avec d’autres bases de renseignements telles que Météo France, Météo Ciel ou Windguru.

Sans compter les liens avec la Mairie de Montréal, pompiers, pharmacies et d’autres associations du village, les conseils mensuels pour le jardin. Une vraie station météo citoyenne !

Alors, même si ses renseignements, aussi précis et détaillés qu’ils soient, ne sont donnés qu’à valeur indicative, la station météo d’Henri  THOMAS est un vrai atout pour les Montréalais.

La preuve, c’est que la station avait prévu une omelette pascale sous une grisaille humide. Elle ne s’est pas trompée … hélas !

JFI

 

 

04/10/2011

Montréal a vécu le salon du livre et de la maquette

Le  salon du livre se veut interactif et l’animation imaginée par l’animateur-écrivain  Patrick Hierard va permettre à tous les auteurs de faire découvrir leur œuvre  mais aussi leur style et leur sujet de prédilection. On va ainsi voyager dans la stratosphère poétique et dans la réalité-du monde rural. L’historique raconté avec des détails croustillants ou morbides démontre l’état d’esprit de l’écrivain où son sens aigu de faire partager ce moment privilégié avec le lecteur. Un écrivain a mène sa part de rêve dans la réalité du récit où l’histoire navigue dans les méandres de l’esprit. Les auteurs qui vous rencontrerez à ce premier salon de montréal vous proposent une immense palette allant de l’histoire à l’imagination, de la vie usuelle à l’écriture sanglante du polar. L’écrivain à du sang rouge dans ses veines et du sang noir au bout de la plume. Hélène Legrais, pascale Oriot prix méditerranéen des Lycéens 2011 seront les marraines de ce premier salon où l’on remarquera l’investissement de Patrick Hierard et le Café Littéraire de Villeneuve les Montréal, ainsi que le président du Cercle Méditerranéen de Littérature et pour aller au plus près le Cercle Culturel de Montréal. Le salon de la maquette va combler grands et petits allant des maquettes au modélisme sans oublier les figurines. Reproduction de scènes de film, aux divers réseaux de voie ferré, de lieux historiques jusqu’au modèles volants, roulants et navigants. D’ailleurs certains de ces reproductions sont dirigés à distance et ce par la main de ces passionnés. Dans ce salon si des particuliers montreront leur travail il y aura la participation des clubs de Carcassonne, du Lauragais et des Ailes d’Alairac. Pour arriver à ce résultat avec la présence de 30 auteurs, 20 maquettistes, l’UCAM a fait très fort et vous propose 2 journées extraordinaires.  

 

Un salon de la maquette, des miniatures et du modélisme qui prend forme !

 

On sent une certaine fébrilité du côté des organisateurs et des exposants car les 17 et 18 septembre. En effet l’UCAM se déploie en tous sens pour affiner ces 2 journées qui se veulent conviviales, instructives et divertissantes. Pour le plaisir des yeux les maquettes vont vous emmener dans le monde de Gulliver face aux miniatures et répliques. En prélude à ce salon le local Jean Barrou avec son ami et complice Christian Cathary finalise son exposition. Il met en place un diaporama et tel que son Airbus il espère que ce salon prendra un envol prometteur. Côté littératures 26 auteurs et 3 maisons d’édition seront là pour vous parler de leurs livres et vous entretenir sur leurs méthodes d’écritures. Le choix des thèmes, les recherches en aval ect… Enfin partie festive l’oreille du Hibou proposera  une soirée Irlandaise avec repas.

 

 Samedi 17 et dimanche 18 septembre  « un week-end extraordinaire !»

 

L’Union des Commerçants et Artisans de Montréal vous propose les 17 et 18 septembre de vous faire voyager dans l’imagination, le rêve et la découverte de la proposition de 2 salons en un. En effet une partie destinée au plaisir des yeux avec les maquettes, le modélisme et les miniatures où la participation d’exposants venus de Quillan, Pamiers, de Belpech, de Carcassonne et d’Alairac. Il y aura les locaux de l’étape comme Jean Barou et Pierre Ivern. Tout à côté le 1e salon du livre où sont inscrits 35 auteurs et 3 maisons d’édition représentant 4 à 5 auteurs. Ce salon sera parrainé par un duo féminin avec Hélène Legrais, auteurs de Best-sellers, et Pascale Oriot qui a obtenu cette année le Prix Méditerranéen. On note aussi la présence d’André Bonnet, président de du Cercle Méditerranéen de littérature. Les écrivains venus de Perpignan, Carcassonne, Pamiers, Toulouse, Albi, Mirepoix, Foix. Côté local on note la présence de Mario Ferrisi de Cailhau qui vient de sortir son dernier livre « Poésie sur parole » et aussi Patrick Hierard animateur du Café Littéraire de Villeneuve les Montréal. En sus l’Oreille du Hibou qui fait sa soirée d’entrée avec le repas spectacle de musique irlandaise le samedi 19h. Cette dernière association proposera aussi une exposition d’artistes peintres, sculpteurs et plasticiens qui sera aussi un plus. Le top de départ sera donné à samedi 17 à 10heures avec une inauguration officielle et en présence du Maire et Conseiller Général Christian Rebelle.  Nous rappelons que ces salons seront ouverts les 2 jours de 10h à 18h. Avec ces événements l’UCAM a réussit de regrouper les bonnes volontés, du Cercle Culturel, du Café littéraire, de l’Oreille Du Hibou. Un fait qui mérite d’être souligné.

Le 1e Salon du livre a reçu des félicitations et des encourageants des écrivains et lecteurs

 

C’était une première et à l’heure où la lecture et fortement concurrencée par les moyens audiovisuels qui ne laissent plus place à l’imagination du lecteur, offrir à la population le moyen de retrouver les verbes, les adjectifs, le déferlement de la plume ainsi que le sang noir de l’auteur qui déverse son ressenti force de détails était vraiment un défit d’importance. En effet il ne s’agissait pas de parler d’écrivains, mais de converser avec ceux-ci. Ce salon qui coïncide avec la rentrée littéraire et le trépignement à la veille des remises des grands prix, Goncourt, Renaudot, Femina, Interallié, Académie Française, Médicis, Nobel et autres qui seront décernés de septembre à décembre était une excellente opportunité. D’ailleurs l’une des Marraines Pascale Oriot est détentrice du Prix Méditerranéen des Lycéens, elle était accompagnée par Hélène Legrais édité chez Armand-Levy et est diffusée à gros tirages. Ces auteurs venus de très loin, d’Agen, d’Albi, de Toulouse et sa région, de Perpignan, de la Haute Ariège et de Pamiers ont côtoyé les locaux de Cailhau, de Villeneuve les Montréal, de Cennes-Monestiés mais aussi de Villesèquelande sans oublier Castelnaudary, Carcassonne et Narbonne. Durant ces 2 jours les lecteurs ont côtoyé ceux qui bercent leurs moments de calme et d’évasion. Sur l’ensemble on peut dénombre près de 1000 visiteurs dont une bonne part pour ce premier salon du livre. En somme l’UCAM a fait un pari gagné car si certains auteurs avaient fait un long déplacement, ils se félicitaient de l’accueil et l’organisation qui se voulait excellente.  

 

Le Salon de la maquette a séduit les plus grands et fait rêver les plus petits

 

L’UCAM a offert aux visiteurs sur ces 2 jours les 17 et 18 septembre les retrouvailles entre les maquettistes, modélistes et figuratifs et le public. Un salon où se sont côtoyés les incontournables des réseaux et matériels ferroviaires, aux représentations des châteaux cathares. Les répliques des matériels agricoles ont donné aux engins d’armée toute leur importance. On a vu du côté du club de Villasavary des jeunes maquettistes s’adonner  à leur passion et montrer que le bien faire n’attend pas le nombre des années. Les bateaux prêts à naviguer, en cale sèche pour cette exposition, ont révélé les détails de l’authentique. L’animation venue des ailes d’Alairac où avion et hélicoptères de toutes sortes ont fait des démonstrations très applaudies. Puis on est venu dans l’infiniment petit avec la représentation d’une scène de la guerre des anneaux, où dans un décor reproduit à l’échelle, les 3500 pièces décorées et peintes à la main ont séduit les petits. Les yeux émerveillés, ils ont eut l’air d’être des « Gulliver » mais pour les parents c’est l’appréciation du colossal travail en aval. Les exposants qui se sont exprimés ont appréciés l’accueil et surtout le travail fait depuis près de 3 mois pour mettre en place l’évènement et permettre à tout à chacun de montrer le travail anonyme de leur atelier. On a relevé des visiteurs venus de la région mais aussi de Mirepoix, Carcassonne, Castelnaudary qui ont pu s’émerveiller sur ces 50 mètres linéaires d’exposition.

11/07/2011

Remise de dictionnaires au écoliers de CM2

28 juin 2011 008.jpg

28 juin 2011 002.jpgCela devient un moment fort qui sent la fin de l’année scolaire, la municipalité offre aux futurs collégiens, les élèves de CM2 un dictionnaire. Christian Rebelle le maire de Montréal était venu avec de lourds cartons remplis de dictionnaires. Après avoir souligné28 juin 2011 003.jpg l’importance de cet outil qui sera un compagnon pour un nombre d’années. Ce cadeau très apprécié déclenchait sur le visage des écoliers un sincère 28 juin 2011 004.jpgcontentement. Mais à l’époque où l’on s’aperçoit que les jeunes sont plus penchés vers le style abrégé et décousu des SMS que vers un français bien orthographié, l’éducation nationale a décidé d’offrir un28 juin 2011 006.jpg livre pour l’été pour le CM1 composé de 9 contes de Charles Perrault afin de renouer avec la lecture.

25/03/2011

L’Association Culturelle du Razès a présenté le Saint-simonisme

13 mars 2011 001.jpg

13 mars 2011 002.jpgUne cinquantaine d'adhérents de l'association culturelle du Razès, dont le siège est à Montréal sous le dynamisme de son président Jean Claude Guerre,se sont retrouvés dans l'amphithéâtre du groupe coopératif Arteris pour un week-end sur le st simonisme et les 13 mars 2011 003.jpg st simoniens ; week-end animé  en partenariat avec l'association des études st simoniennes qui a son siège à l'arsenal à la bibliothèque nationale à Paris. week-end passionnant : la première journée  a permis de faire le tour de la question :qui était St Simon, le philosophe, ce qu'il a écrit , et quelles 13 mars 2011 004.jpgétaient ses idées philosophiques ; idées reprises par un groupe de polytechniciens dont Prosper Enfantin  ; ce courant de pensée a suscité de nombreuses réflexions  sur l'organisation et a débouché sur le système bancaire ( les frères Pereire) les chemins de fer (les frères Talabot ) etc. sans oublier des études sur le futur canal de Suez; la deuxième journée était orientée sur les st simoniens à Castelnaudary (Edmond Combes qui a son monument au cimetière de l'est à Castelnaudary après avoir été en Egypte puis en Abyssinie et enfin à damas en Syrie où il a été vice consul et où il est mort )  et à Soreze ( Resseguier et l'Ecole de Soreze où de nombreux professeurs ont été st Simoniens ) cette deuxième journée a été animée par Mrs Paul Tirand et Pierre  Bouyssou qui tous les deux ont fait des exposés remarquables Le prochain week-end aura lieu à Fanjeaux les 9 et 10 avril avec pour thème les confréries de pénitents au moyen âge dans le sud de la France : « Dieu pour tous et Dieu pour soi » Entre dévotion, assistance et sociabilité : le petit monde des confréries du Moyen Age à nos jours, par Claude-Marie Robion. Les Thèmes développés :

Samedi 9 avril

10 h : Qu’est-ce qu’une confrérie ? Les confréries médiévales (types, fonctionnement, activités).

14 h : Les confréries à l’époque moderne et à l’époque contemporaine et leurs évolutions.

16h30: Une confrérie moderne à Fanjeaux aujourd'hui, par Francis Cassignol

Dimanche 10 avril:

10 h :   Les confréries de Pénitents, symboles d’une sociabilité méridionale.

14 h :   Le mécénat confraternel : les confrères et l’art. 

            Les communications commenceront à 10h et à 14h, par séquences de 50 mn à 1h, suivies de discussion. 

Les conférences auront lieu au belvédère St Dominique à Fanjeaux.  Hébergement possible sur demande formulée en même temps que l'inscription.