17/03/2015

Le Club nautique entre deux eaux

L1090102.JPG

Très peu de monde présent pour l’assemblée générale du Club Nautique de Montréal ce lundi 16 mars puisque sur les quelques convocations envoyées, seules 7 personnes s’étaient déplacées, et toutes du Conseil d’Administration. Stéphane Prieto représentait Christian Rebelle.

Le quota était loin d’être atteint, malgré cela la réunion se déroula normalement avec en ouverture une minute de silence pour Camille Muffat grande championne de la natation, décédée en Argentine récemment, et une pensée pour la famille Tégon de Villeneuve les Montréal pour le décès de du père d’un des nageurs du Club.

L1090104.JPG

Ensuite la présidente Rivals a rappelé les bons résultats en compétition (14 nageurs)  et le bon fonctionnement de l’Ecole de Natation (en remerciant fortement la mairie pour son aide), le fonctionnement correct de l’aquagym, et le quasi échec du water-polo)

Le bilan financier laissa apparaitre un bilan légèrement négatif de 486,01€ (11.845,25€ en dépenses pour 11.359,24€ en recettes).La raison est une augmentation de salaires, d’Urssaf et de déplacements en bus aujourd’hui payants. Mais la réserve financière du Club ne pose aucune inquiétude pour la suite du Club.

 C’est devant ce petit groupe de personnes que Marie Rivals la Présidente, présenta sa démission irrévocable, suivi en cela du Vice-président Philippe Gosso. La Secrétaire et le Trésorier désirent rester à leur poste.

Aucune membre du club présente, ou par courrier ne se manifestant pour prendre la suite, une Assemble générale Extraordinaire sera convoquée prochainement pour résoudre cette situation, d’autant plus regrettable et paradoxale que la saison est proche, et que la piscine sera pleinement rénovée.

Bénévolat épuisant, manque d’implication des adhérents, problèmes et litiges à régler, telle est la situation de bon nombre d’associations dites loi 1901. Le Club nautique de Montréal n’est hélas pas une exception.

 

jfi

Les commentaires sont fermés.