29/01/2015

Ralph FIRTH, une grande figure de Montréal disparait

firth.jpg

(photo par autorisation J.Massios)

La nouvelle s’est rapidement répandue dans Montréal : le Général Ralph Firth est décédé des suites d’une chute.

Né le 17 mai 1926 à Levallois Perret, homme d’une réelle personnalité, Ralph Firth était de père anglais et de mère française.

A quinze ans, en août 1941, il part pour Liverpool, puis s’installe avec sa famille à Leeds, où il rencontre le Général de Gaulle, venu en décembre 1941 visiter les résidents français. Ralph Firth lui faisant part de son désir de rejoindre les Forces Françaises Libres, le Général le fait alors entrer à l’École des Cadets de la France Libre, à Bewdley, (école qui supplée provisoirement, à l’école de Saint-Cyr), pour intégrer ultérieurement le peloton d’Élèves-Aspirants. Ce qu’il fait avec succès, dans le cadre de la promotion « Corse et Savoie ». Rejoignant alors l’Afrique du Nord, il est affecté à la 2e Division Blindée du général Leclerc, et participe aux combats de Normandie, de Paris, de Lorraine et d’Alsace.

Après l’Armistice, se trouvant en Bavière, Ralph Firth participe à la campagne d’Indochine, d’abord avec le Groupement de Marche de la 2e D.B. (combat du Tonkin, lors de l’offensive générale du Viet-Minh, hiver 1946), puis sous les ordres du Général Bigeard dans la Haute Région Tonkinoise.

Après le Sénégal et l’Algérie, Ralph Firth sert avec le grade de Commandant à l’État-Major de la Région Centre basée à Tours. Il officie en Guyane et ensuite de retour aux Invalides, à Paris, il est promu Lieutenant-Colonel et réintègre successivement plusieurs régiments de parachutistes à Castres, Tananarive et à la Réunion.

Il sert ensuite en Allemagne à la Mission Française auprès de l’OTAN implanté à Manheim. Promu Colonel, depuis déjà trois ans, il intègre l’État-Major de la Région Lorraine-Alsace et du 1er corps d’armée en pleine période de guerre froide (collecte et exploitation de renseignements militaires).

Sa dernière affectation est celle d’Adjoint au Général commandant la division territoriale d’Auvergne, à Clermont-Ferrand.

En 1983, il quitte le service actif avec le titre de Général de Brigade. Il est Commandeur de la Légion d’Honneur.

La date des obsèques sera publiée dans notre prochaine édition.

jfi 

 

Les commentaires sont fermés.