07/01/2015

Difficile de rester insensible …

Je sais, il n’est pas du ressort d’un modeste correspondant local comme moi de commenter les événements nationaux. Et si je ne vais pas commencer à le faire, il m’est difficile de rester insensible à ce qui vient de se passer aujourd’hui à Paris, dans les locaux de Charlie Hebdo. L’intolérance a fait taire aveuglément de grandes voix et casser de grands crayons, ceux de CHARB, WOLINSKY, CABU, TIGNOUS. Même Bernard MARIS, économiste de renom a été victime de ceux pour qui les pensées sont leur seule et intangible vérité.

Montréal, avec ses trois journaux quotidiens est un village chanceux où la diversité d’opinions peut être achetée tout naturellement chaque matin. Les événements d’aujourd’hui montrent combien cette liberté d’expression, que nous croyons naturelle, est fragile.

 

Il fait étrangement très très  froid ce matin d’hiver.                               jfi

16:09 Publié dans commentaire | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

Les commentaires sont fermés.